L'Esprit Immobilier
29 sept

Posez-vous les bonnes questions avant d’acheter un appartement dans le 20e à Paris !

Recherche studio

Acheter un appartement à Paris dans le 20e est un projet sur le long terme, le projet d’une vie presque… Pas question donc de s’engager à la légère. Si les acheteurs sont souvent plus inquiets à l’idée d’acheter une maison qui peut s’avérer ensuite être en mauvais état, ils doivent être également vigilants lorsqu’ils achètent un appartement. Et oui, ce type de logement peut aussi présenter des défauts et des inconvénients comme les nuisances dues au voisinage, l’exiguïté de certaines pièces, le manque de luminosité, la note salée de chauffage … Alors quelles sont les bonnes questions à poser pour ne pas passer à côté de son acquisition d’un lot en copropriété ? Revue de détail.

Se fier aux critères objectifs
La première question à étudier est : faut-il se fier à sa première impression ? Les acheteurs marchent souvent au coup de cœur. Et si c’était une fausse bonne idée ? Lorsque vous aurez visité un appartement dans le 20e et que vous serez sur le point de l’acheter, mettez vos impressions de côté et analysez de façon objective ses qualités et ses défauts. Demandez-vous, à tête reposée, s’il répond à toutes vos attentes. Avant de visiter, vous aviez certainement en tête une liste de critères précis concernant votre achat. Alors, indépendamment du fait que celui-ci vous a tapé dans l’œil, que lui manque-t-il pour être parfait, combler toutes vos attentes ? Demandez-vous ensuite s’il est situé dans un quartier qui vous convient, s’il assez lumineux, s’il est bien agencé, si les volumes vous suffisent et si des travaux sont à prévoir. Faites le point sur le DPE, les charges, l’état financier de la copropriété. Si celle-ci est endettée, réfléchissez bien. Une copropriété fragilisée financièrement ne peut engager de travaux sans compter qu’à court terme les impayés de charges se traduisent par une hausse des charges pour combler les déficits et, à long terme, les procédures de recouvrement aboutissent à des impayés auprès des prestataires et fournisseurs!

O.D. / Bazikpress © Richard Villalon

Article précédent
Article suivant


Laissez un commentaire

Veuillez entrer votre nom et votre adresse e-mail. Votre adresse e-mail ne sera pas publiée